Charles DIDION

(1803 Charmes - 1883 Paris)

Né à Charmes, en Moselle, le 30 janvier 1803, Charles DIDION entra en 1820 à l'École Polytechnique, dont il sortit major, pour intégrer ensuite l'École des Ponts-&-Chaussées.
Il fut nommé ingénieur à Niort, puis à Decize en 1928, où il rencontra TALABOT. Ce dernier l'attira à Nîmes en juillet 1832 et tous deux s'installèrent dans une propriété commune qui leur servait à la fois de domicile et de bureau. Tandis que TALABOT dirigeait le percement du canal de Beaucaire, DIDION s'occupait du service des routes.
L'un et l'autre allèrent bien vite abandonner ces activités pour travailler en commun au chemin de fer de La Grand'Combe à Beaucaire, puis à celui d'Avignon à Marseille, pour lesquels ils firent prévaloir le tracé par Arles et la Crau sur un itinéraire longeant la Durance. S'il resta à Nîmes jusqu'en 1845, Charles DIDION s"était engagé dès 1840 dans une voie différente de celle de TALABOT : après avoir décliné une offre du Paris - Rouen, il entra au service de l'État où il supervisa les travaux de la ligne Nîmes - Montpellier, puis gagna Paris en 1845.
Il devint secrétaire du Conseil général des Ponts-&-Chaussées avant de marquer de son empreinte les chemins de fer de Bordeaux à Sète, puis de Paris à la Belgique.
Il entra ensuite à la Compagnie de Paris à Orléans, dont il assura la direction jusqu'en 1865.
Charles DIDION décéda en mai 1883.

Merci à Henri DROPSY
Cercle Généalogique des Cheminots
19 rue d'Amsterdam
75008 PARIS
genealogie.cheminots@laposte.net
http://membres.lycos.fr/cheminot

 

Accueil
Personnages