CDHV
Chemin de fer Départementaux de la Haute Vienne


Retour : Accueil / Réseau Atlantique

L'idée de créer un réseau de Chemins de fer départementaux dans le département de la Haute-Vienne existait déjà en 1881, peu après la promulgation de la loi sur les tramways. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour que le conseil général autorise la construction des lignes.
Les Chemins de fer départementaux de la Haute-Vienne (CDHV), étaient surnommés "le trami" par les haut-viennois.
De 1908 à 1949, des tramways départementaux ont fonctionné dans le département de la Haute-Vienne. Le réseau de la CDHV a été le plus long réseau électrifié de France. Les quatre lignes atteignaient 345 km de longueur. Le trami transporta 1 300 000 voyageurs en 1912.
À la veille de la seconde Guerre mondiale, en 1938, ce nombre atteint 2 200 000. En s'imbriquant dans le réseau des tramways urbains, les tramways départementaux permettaient une desserte cadencée de la banlieue de Limoges. Un tramway partait toutes les 20 minutes, entre 5 heures du matin et 21h00, du Champ de foire à Limoges pour relier Aixe-sur-Vienne. Cette partie du réseau était complétée par les lignes de tramways du réseau urbain de Compagnie des Compagnie des Tramway électriques de Limoges.
Les difficultés d'entretien durant la guerre et l'arrivée de l'autocar condamnent le tramway qui est définitivement remplacé par les cars de la RDTHV le 28 février 1949.
Dès 1936, les lignes les moins rentables sont supprimées: St Mathieu - Rochechouart, Rancon - Bussière Poitevine Chaptelat - Razès. La longueur totale du réseau exploité est réduite ainsi à 276 km.
Entre 1951 à 1952, les voies sont entièrement déposées, excepté dans l'ancien village martyr d'Oradour-sur-Glane détruit par les SS en 1944. Ceci conformément à la volonté de maintien en l'état des ruines.

Dates d'ouvertures / fermeture :

Section
Longueur (km)
Ouverture
Fermeture
Limoges - Saint-Mathieu - Rochechouart
71,2 km
Limoges - Châteauponsac - Saint-Sulpice-les-Feuilles, et embranchements Les Planchettes - Razès et Rancon - Bussière-Poitevine
127,2 km
Limoges - Oradour-sur-Glane - Saint-Junien
82,8 km
Limoges - Eymoutiers - Peyrat le Château
63,7 km

Sources : Wikipédia, Site sur les CDHV

Limoges - Saint-Mathieu - Rochechouart
Limoges

Vers Orléans, Cahors, Angoulème, Brive par St Yrieix, Périgueux, Poitiers

Paulin TALABOT
Louis ARMAND

. . .
Aixe sur Vienne
Sereilhac
St Laurent - St G.
Ouradour sur Vayres
Vers Saillat-Chasseron-St Yrieix
Cussac
St Mathieu
Vers Périgueux (TD)
Vayres
Rochechouart
Vers Saillat-Chasseron - St Yrieix
haut de page
Limoges - Châteauponsac - Saint-Sulpice-les-Feuilles
Limoges
  Vers Orléans, Cahors, Angoulème, Brive par St Yrieix, Périgueux, Poitiers
Les Planchettes
  Vers Razès ci-dessous
Chaptelat
 
St Jouvent
 
Compreignac
 
St Pardoux
 
St Symphorien
 
Roussac
 
Rancon
  Vers Bussières-P ci-dessous
Chateau-Ponsac
   
St Sornin - Leulac
St Hilaire la Treille
Arnac la Poste
St Sulpice les Feuilles
 
haut de page
Les Planchettes - Razès
Les Planchettes
   
Bonnac
   
St Sylvestre le C.
   
Razès
   
haut de page
Rancon - Bussière-Poitevine
Rancon
   
Blanzac
   
Bellac
Vers Poitiers-Limoges
St Bonnet de B.
   
Bussière-Poitevine
  Vers Limoges par La Tuillère ci-dessous
haut de page
Limoges - Oradour-sur-Glane - Saint-Junien
Limoges
  Vers Orléans, Cahors, Angoulème, Brive par St Yrieix, Périgueux, Poitiers
. . .
   
Veyrac
   
Oradour sur Glane
   
La Tuillère
  Vers Bussière-P ci-dessus
Javerdat
   
St Junien
  Vers Limoges-Angoulème
haut de page
La Tuillère - Bussière-Poitevine
La Tuillère
 
Cieux
   
Blond
Rue du Tramway  
Nouic
   
Mézières sur Issoire
 
St Martial - St B.
   
Bussière-P
 

Vers Limoges par Rancon ci-dessus

haut de page
Limoges - Eymoutiers - Peyrat le Château
Limoges
  Vers Orléans, Cahors, Angoulème, Brive par St Yrieix, Périgueux, Poitiers
Crezin
   
Feytiat
   
Aureil
 
Eyjeaux
   
St Paul d'Eyjeaux
   
St Bonnet - B.
   
Linards
   
Chateauneuf la Forêt
   
Neuvic
   
Eymoutiers
Vers Meymac-Le Palais
Peyrat le Chateau
 
 
haut de page