Chemins de Fer de l'Hérault


Retour : Accueil / Départements / Réseau Sud-Est

Le réseau de la Compagnie de Chemins de Fer d'Interêt Local (IL) de l'Hérault a atteint une longueur maximale de 212 km, et à voie normale. Envisagé dans les premières années du second empire, il est concédé en juillet 1865.

Les mises en service des lignes se font ainsi :

Montpellier - Palavas (traité sur une autre page)
5 mai 1872
Mèze - Pézénas
20 janvier 1873
Pézénas - Bassan
15 octobre 1873
Bassan - Béziers
25 juin 1874
Mèze - Montbazin (IL)
13 juillet 1876
Béziers - Cazouls les Béziers
10 novembre 1876
Poussan - Montbazin Midi (raccordement)
19 juillet 1877
Cazouls les Béziers - Cessenon
08 novembre 1877
Cessenon - St Chinian
23 novembre 1887
Montpellier (Chaptal) - St Georges (et racco.)
01 juillet 1892
St Georges - Gignac
26 août 1894
Gignac - Rabieux
15 mars 1896
Font-Mars - Marseillan
07 août 1897
Marseillan - Agde
05 septembre 1897
Celleneuve - Montbazin
06 septembre 1902
Maureilhan - Colomires
28 mai 1913
Raccordement de Pézénas (SE-SNCF)
1952

Les ouvertures ont été interrompues pendant 10 ans, de 1877 à 1887, suite à la faillite de la Compagnie, survenue en 1884. En 1890, elle parvient à redresser la situation. La ligne de Celleneuve à Montbazin est concédée afin de relier les deux parties isolées du réseau, sans à avoir à payer des péages à la Compagnie du Midi. Il en est de même avec la ligne de St Chinian, reliée à Colomiers depuis Maureilhan. L'architecture du réseau est fait une ligne de Montpellier à Béziers, avec plusieurs embranchements, vers Agde, Rabieux et St Chinian.

Excepté la ligne de Palavas, à dominante balnéaire, les autres lignes ont pour trafic du vin, du raisin, de la bauxite. Mais l'équilibre est fragile, à cause des coûts de constructions et des dépenses d'entretien et d'exploitation.

Le département rachète le réseau en 1928 en affermage et le confie à la Société Générale des Chemins de Fer Economiques (SE), qui applique un plan de renforcement de la voie et des ouvrages d'art. Elle utilise aussi des autorails. En 1932, le Conseil Général, sous l'influence des cars privés, décide de supprimer le service des voyageurs le 01 janvier 1933, sauf pour la ligne de Palavas. Ce service sera rétabli en 1939, suite à la guerre. Après le conflit le trafic ne reprend pas et l'exploitaton cesse par tronçon, pour les voyageurs comme pour les marchandises.

Le 01 juin 1963, la SNCF reprend la desserte de Mèze. Mais l'interêt local disparait en 1968. La seule partie restante - Cazouls-Colomiers - est incorporé au réseau SNCF.

Un site sur l'une de lignes : http://beziers-saintchinian.150m.com/

Montpellier - Béziers
Montpellier
Vers Narbonne, Nimes, Palavas, Gabian
Celleneuve
   
Lavérune
   
Pignan - Murviel
   
Cournonterral
   
Cournonsec
   
Montbazin
  Vers Montpellier-Gabian et Sète
Poussan les O.
   
Balaruc
   
Bouzigues
   
Loupian
   
Mèze
   
Font-Mars
  Vers Agde ci-dessous
St Martin
   
Montagnac
 
Pézénas
Vers Vias-Lodève
Tourbes
 
Valros
   
Servian
   
Baissan
   
Boujan
   
Béziers


Vers Montpellier-Narbonne, Séverac le Chateau

Pierre SEMARD

Albert MOUTON

Henri COMBET

     
Béziers - Colombiers / St Chinian
Béziers
Voir photo ci-dessus Vers Montpellier-Narbonne, Séverac le Chateau,
Lignan
   
Maraussan
   
Maureilhan
   
Colombiers
  Vers Montpellier-Narbonne, Quarante-Crucy
   
Maureilhan
   
Cazouls les Béziers
   
Cessenon
   
St Chinian
   
   
Mèze - Agde
Méze
  Vers Montpellier-Béziers ci-dessus
Font - Mars
   
Pinet
   
Pomerols
   
Florensac
   
Marseillan
   
Agde
  Vers Montpellier-Narbonne
   
Montpellier - Rabieux
Montpellier
Voir photo plus haut Vers Narbonne, Nimes, Palavas, Gabian
Celleneuve
  Vers Béziers ci-dessus
St Georges
   
St Paul - Montarnaud
   
La Boissière
   
Aniane
   
Gignac
   
St André de Sangonis
   
Ceyras - St Felix
   
Rabieux
Vers Vias-Lodève

haut de page