Les Tramways de l'Ain


Retour : Accueil / Départements / Réseau Sud-Est

L'ensemble des lignes départmentales de l'Ain représenta un développement total de 479 km. Les mises en service se sont faites entre 1879 et 1934. Il y eu plusieurs compagnies, regroupées entre 1919 et 1921 en régie départementale des Tramways de l'Ain.

Pour plus de simplicité, toutes ces lignes seront détaillées ci-après, sur la même page.

Chemin de Fer de Marlieux à Chatillon sur Chalaronne

Ce fut un précurseur en matière de chemin de fer, l'ouverture ayant eu lieu en 1879 ! Long de 11 km et à voie métrique, il était établi en site propre. La fermeture aura lieu en 1934. Pour l'exploitation, il y avait 2 locomotives 020 T Schneider, une 020 T Corpet Louvet, 3 voitures à essieux, 1 automotrice à vapeur rapidement reconvertie en voiture, et 12 wagons marchandises.

Tramway de Pont de Vaux à Fleurville

Il assurait une liaison entre Pont de Vaux et Fleurville, sur la ligne PLM. A voie métrique lui aussi, il utilisait une levée du canal voisin. Son exploitation connu de graves difficultés, la mise sous séquestre interviendra en 1909. Le raccordement à Fleurville avec la ligne de Saône et Loire ne verra jamais le jour. La fermeture aura lieu en 1936. Le parc était constitué deux 030 T Buffaud-Robatel, une 030 T Sorpin, 2 voitures mixtes, 2 voitures à 2 essieux et 10 fourgons ou wagons, inutilisés faute de trafic

Compagnie des Chemins de Fer Economiques

Elle mis en service entre 1897 et 1903 un réseau de 183 km, en 3 groupes :

  • La Saône, le plus important, comprenait la ligne de Trévoux à St Trivier de Courtes, et Bourg-Villefranche, avec emprunt des voies du CFB.
  • Le Bugey, avec les lignes d'Ambérieu-Cerdon et Pont d'Ain-Jujurieux.
  • Le Valromey, avec une seule ligne de Virieu le Grand à Ruffieu.

Les deux dernières comportaient chacune un embranchement desservant une cimenterie. Le parc comprenait 18 locomotives Corpet-Louvet 030 T de 14,5 tonnes, quatre 030 T de 17 tonnes, 70 voitures voyageurs à essieux, 200 wagons et 4 grues roulantes.

Compagnie des Tramways de l'Ain

Elle reçu la concession d'un deuxième réseau de lignes, devant relier les premières. Ce sera partiellement réalisé, à cause de difficultés. On notera aussi une différence de gabarit certes minime (2,20 contre 2,10 pour le 1er réseau). Il comprenait 176 km de lignes. La ligne de Tenay à Hauteville restera inachevée. En 1915, le réseau fut mis sous séquestre puis sera transformé en régie départementale en 1919. Le parc se composait de 4 locomotives Buffaud-Robatel 030 T "légères", 10 Buffaud-Robatel "lourdes", 6 Decauville 030 T, 14 voitures à bogies, 9 à essieux, 169 wagons. Un essai d'automotrice restera sans suite. Ces lignes fermeront entre 1936 et 1954.

Tramway de Gex à Ferney

Long de 10 km, il prolongeait en France une ligne de Genève à Ferney, appartenant aux tramways de Genève. Sur route et à voie métrique, il a ouvert au trafic en 1900, avec du matériel d'occasion : 3 030T S.L.M., 7 voitures à essieux, 3 wagons. Elle fermera en 1932

Chemin de Fer du Haut-Rhône

Ce fut le seul à être établi à voie normale, mais au gabarit tramway, en vue de sa jonction avec la ligne 16 de l'OTL. La ligne de Brégnier-Cordon à Sault-Brenaz, de 35 km, fut mise en service en 1912/13. A chaque extrémité, on trouvait des usines et des carrières. En 1921, elle sera prolongée sur La Balme. Le service voyageur disparaitra en 1934, et marchandises en 1938/38, sauf Villebois-Sault qui survivra jusqu'en 1944. Le parc comprenait 4 030T Buffaud-Robatel et 1 Pinguely, 9 voitures à essieux et 56 wagons.

Chemin de Fer de Bellegarde à Chezery

Elle resta longtemps indépendante. Longue de 20 km, à voie métrique et électrifiée en 550 volt continu, elle fut mise en service en 1912. Elle était le plus souvent en site propre, et comportait même un ouvrage d'art important, sur la Valserine, rivière qui fournissait la force motrice. Le parc comprenait 3 automotrices Thomson-Houston à 2 essieux, 1 Jeumont à bogies, 3 remorques à essieux et 18 wagons. En 1937, un service routier se substitua au service ferroviaire et l'année suivante la ligne fut incorporée à la régie.
Voir aussi : http://etcomp.pagesperso-orange.fr/bellegarde/tramway.htm

Quelques améliorations interviendront, parmi elles :

  • Au nord le prolongement de St Triviers à Cuiseaux, atteint en 1934, qui fonctionnera jusqu'en 1938.
  • Trévoux-Neuville, donnant accès à Lyon avec correspondance par tramway.
  • Après 1920, la régie reliera Bourg-Mail à Bourg-Central.
  • Une locomotive semi-diesel électrique sera construite en 1924.
  • L'électrification entre 1929 et 1935 des lignes d'Ambérieu-Cerdon, Nantua-Point de Préau, St Martin du Fresne-Hauteville, en 10000 volts 25 Hz.
  • Mise en service sur la ligne de la Bresse et des Dombes d'automotrices De Dion-Bouton à essences (type JM, ML et MZ)
  • Renforcement du parc de voitures et wagons des anciennes compagnies, et récupération de ceux du tramway Annecy-Thônes.
  • Utilisation de trucks porteurs pour les wagons du grand réseau.

Bourg en Bresse - La Madeleine
Bourg en Bresse

Vers Macon-Ambérieu, Lyon, Lons le S., Chalon s/Saône, Bellegarde

Pierre SEMARD

Jasseron
   
Meillonas
   
Treffort
   
Cuisiat
   
Pressiat
   
Roissiat
   
Verjon
   
Marboz
   
Foissat
   
Montrevel
Vers Chalon-Bourg
Marsonnas
   
St Sulpice
   
Bagé le Chatel
 
La Madeleine
 
Vers Trévoux-St Trivier-Cuiseaux
 
haut de page
 
Trévoux - St Trivier de Courtes - Cuiseaux
Trévoux
Vers Lyon
Jassans
  Vers Bourg-Villefranche
Fareins
   
Montmerle
   
Mognemeins
   
Thoissey
   
St Didier
   
Cormoranche
   
Grièges
   
. . .
   
Pont de Veyle
   
Replonges
   
Feilans
   
Manziat
   
Ozan
   
Boz
   
Pont de Vaux
   
Ste Bénigme
   
Chavannes
   
St Trivier de Courtes
   
St Mizet
   
Curciat
   
Martignat
   
Dommartin les Cuiseaux
  Vers Dijon-St Amour
Cuiseaux
Vers Besançon-Bourg en B.
   
Ambérieu - Cerdon
Ambérieu PLM
Pour les plaques voir cette page Vers Lyon-Culoz, Macon
Ambérieu ville
 
Douvres Ch. Neuf
   
Douvres Goutel
   
Ambronay
   
St Jean le Vieux
  Vers Virieu le Grand - Ruffieu
La Route (halte)
   
Neuville s/Ain
   
Poncin
   
Leymiat
   
Préau-Mérignat (h)
   
Cerdon
 
     
Pont de Préau - Nantua
Pont de Préau
   
Cerdon (halte)
   
Pont d'Enfer
   
La Balme
   
Ceignes
   
Maillat
   
St Martin du F.
 
Nantua
   
     
Nantua - Hauteville
Nantua
   
La Cluse
   
Port (halte)
   
St Martin du F.
 
Condamine
 
Le Balmay
   
Vieu d'Izenave
   
Outriaz
 
Lantenay
 
Correlles
   
Brénod
 
Champdor
   
Lompnes
   
Hauteville
   
 
haut de page
 
Virieu le Grand - Ruffieu
Virieu
   
Artemrare PLM
   
Artemare ville
   
Don
   
Vieu
   
Champagne-L.
   
Filignieu
   
Sotrieu
   
Lompnieu.
   
Ruffieu
   
     
Bourg - Villefranche s.S
Bourg en Bresse

Vers Macon-Ambérieu, Lyon, Lons le S., Chalon s/Saône, Bellegarde

Pierre SEMARD

St Denis (halte)
   
Corgenon
   
Montracol
   
Condeissiat
   
Corrobert (h)
   
Neuville les Dames
   
Chatillon s/Chalaronne
   
Biolay (h)
   
St Trivier sur M.
   
Percieux (h)
   
Villeneuve
 
Ars
   
Frans
   
Jassans
  Vers Trévoux-Cuiseaux
Port de Frans
   
Villefarnche s/S
  Vers Lyon-Macon
 
haut de page
 
Bellegarde - Chézery
Bellegarde



Vers Culoz-Geneve,
Annemasse et St Gingoplh, Bourg en Bresse, Divonne

FAVRE et PERREARD

Louis ARMAND

Lancrans
 
Confort
 
Champfronnier - St Germain de Joux
 
Chézery
   
haut de page