Autres cheminots - E

Sur cette page vous trouverez des infos sur d'autres cheminots, dont un très grand nombre sont morts pour la France, et dont les noms apparaissent notamment sur les monuments aux morts présents dans les gares et établissements de l'entreprise ferroviaire.
Certaines communes leur rendent hommage en baptisant des rues.

Faute d'avoir beaucoup d'infos sur la plupart d'entre eux, ils sont regroupés ici, par ordre alphabétique.

Accès direct à l'initiale du nom : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Un grand merci à Henri DROPSY, qui fournit la majeure partie des infos.
Cercle Généalogique des Cheminots
9 rue du Château-Landon , 75010 PARIS
genealogie.cheminots@laposte.net
http://genealogie.cheminots.free.fr/cheminot/

Autres sources, non exhaustif:
http://www.requis-deportes-sto.com/pages/honneur.htm
http://memorial-genweb.org
http://perso.wanadoo.fr/memoiresdepierre
http://www.lacoupole-france.com/fr/eo_profs/deportes/listeshtml/index2.htm
http://mortsdanslescamps.com
http://www.gennpdc.net/lesforums/lofiversion/index.php/t11596.html
http://www.medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/maurin_albertine.html
http://sfloudun.free.fr/index.htm

Accueil
Personnages

 

E
EMERY Jean
Né le 27 mai 1896 à Nevers, abattu lors d'une "marche de la mort" le 15 avril 1945 à Reitzenhain-Marienberg (Allemagne)
Après une démobilisation en septembre 1919 il entre au PLM deux mois plus tard à Autun, puis Cercy la Tour, et devient Chef de Train à Paris en 1931.Il est chef de gare à Arvant avant d'arriver au même poste à Ambérieu en 1944. Il entre en résistance dès le début de l'occupation allemande. Il adhère au réseau Gallai en 1943. Il est arrêté le 5 février 1944 à son bureau, déporté le 27 avril 1944 à Auschwitz sous le matricule 185509, mais arrivera en fait à Buchenwald. C'est lors d'une "marche de la mort", où épuisé et ne pouvant plus suivre, il sera abattu, à 45 km de Flöha. Le titre de Déporté lui sera attribué le 22 septembre 1952.
01 - Ambérieu en Bugey

ENGRAND Gustave

59 - Hellemmes

ENNEBAULT (né DUVAL) Adrien Émile. Mouterre-Silly 22 Février 1895 - Güsen 26 Avril 1945
Employé SNCF à Sotteville-lès-Rouen. Déporté 'Opération Meerschaun', convoi parti de Compiègne le 20/04/1943 à destination de Mathausen affecté en kommando de travail au chantier de Güsen II dans les usines installées par les firmes Steyr, Daimler, Puch et Messerschmitt pour la fabrication des pièces de fusils et des moteurs d'avions.- Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 1 (I.94) p 768.
Son nom figure sur le Monument aux Morts de Sotteville-les-Rouen.
76 - Sotteville les Rouen

ETIENNE Léon (1909-1944)
35 - Rennes
EURIEULT Jean Marcel Charles (14/04/1924 à Honfleur - 27/08/1944 à Herblay)
Aide-ajusteur à l'Entretien du Val Notre-Dame. Mort pour la France. Citation au titre de la Résistance (au titre des FFI, des organismes de la et au titre de la SNCF) pour des actes accomplis pendant toute la guerre 39/45. Agent non mobilisé aux armées : "A été tué face à l'ennemi au cours d'un vif engagement à la Patte d'Oie d'Herblay. Malgré le tir d'armes automatiques, s'est élancé à la tête de son groupe. A donné un magnifique exemple de courage et d'abnégation."
Source : Archives Historiques de la SNCF au Mans : CXIV2 118LM031/4
Plaque sur la place devant la basilique Saint-Denys-d'Argenteuil. Photo faite par sa famille.

EUZENAT Henri

51 - Magenta


EVELLIER Emile (1920 - 1944)

Cheminot, mobilisé en 1939/ Blessé de démobilisé en 1940, devient officier de la Résistance, dit Pïrat. Assure le transport d'armes pour le maquis savoyard. Se dénonce à l'armée allemande pour épargner ses concitoyens. Est fusillé le 31 août 1944. Décoré à titre posthume du grade de Chevalier de la Légion d'Honneur et de la Croix de Guerre avec palme.

69 Grigny

 

Accueil
Personnages