Autres cheminots - D

Sur cette page vous trouverez d'autres cheminots, dont un très grand nombre sont morts pour la France, et dont les noms apparaissent notamment sur les monuments aux morts présents dans les gares et établissements de l'entreprise ferroviaire.
Certaines communes leur rendent hommage en baptisant des rues.

Faute d'avoir beaucoup d'infos sur la plupart d'entre eux, ils sont regroupés ici, par ordre alphabétique.

Accès direct à l'initiale du nom : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Un grand merci à Henri DROPSY, qui fournit la majeure partie des infos.
Cercle Généalogique des Cheminots
9 rue du Château-Landon , 75010 PARIS
genealogie.cheminots@laposte.net
http://genealogie.cheminots.free.fr/cheminot/

Autres sources, non exhaustif:
http://www.requis-deportes-sto.com/pages/honneur.htm
http://memorial-genweb.org
http://perso.wanadoo.fr/memoiresdepierre
http://www.lacoupole-france.com/fr/eo_profs/deportes/listeshtml/index2.htm
http://mortsdanslescamps.com
http://www.gennpdc.net/lesforums/lofiversion/index.php/t11596.html
http://www.medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/maurin_albertine.html
http://sfloudun.free.fr/index.htm

Accueil
Personnages

 

D

DEBAILLY Valentin
Né le 14 juillet 1901 à Amiens (Somme), mort en déportation en février ou mars 1945 à Gusen (Autriche) ; ajusteur mécanicien aux chemins de fer ; syndicaliste et militant communiste de Seine-Inférieure [Seine Maritime] ; résistant ; interrégional FN puis FTP. (source)

80 - Longueau

DEBOFFE Marcel

93 - Le Blanc-Mesnil

DECHANT Stéphane

69 - La Mulatière

DECLEMY Marcel

60 - Chambly (cité cheminote de Moulin-Neuf)

DEFLANDRE Paul

60 - Chambly (cité cheminote de Moulin-Neuf)

DEJOUX Georges
Ne le 25 décembre 1901 ; mort en déportation le 1er août 1944 à Dora (Allemagne) ; cheminot ; syndicaliste CGT de l’Ardèche.
Source
07 - Le Teil

DELASSALLE Raymond

77 - Chelles

DELCAUCHY Serge
DELCAUCHY Serge
Décapité à la hache le 13 septembre 1944 à Brandenburg (Allemagne) pour favorisation de l'ennemi. Facteur à l'essai. Sur la plaque de Paris-La Chapelle, intérieur du patio du Bâtiment principal. Sur le MAM au cimetière communal du Plessis-Bouchard (95)
Une rue Serge-Delcauchy à 95130 LE PLESSIS-BOUCHARD
DELOURMEL Jean (1912-1944)
35 - Rennes

DENEUVILLE Louis

62 - Avion

DESGRANGES Gustave
Cheminot à la gare d’Argentan, âgé de 45 ans, arrêté le 20 Mars 1944, déporté à Neuengamme , décédé le 07 avril 1945.

61 - Argentan

DESORMEAUX Paul

DESORMEAUX Paul.
Né le 10 décembre 1905 à Beauvais (Oise), fusillé par condamnation le 27 octobre 1942 au camp du Ruchard (Avons-les-Roches, Indre-et-Loire); ouvrier polisseur; militant communiste dans la clandestinité ; résistant FTPF. (source)

37 - St Pierre des Corps

DESTOMBES Henri. Né le 16/02/1920 à Sablé-sur-Sarthe, STO à Bremen, mort le 20/05/1943 à Avion. Chemin de la Résistance

62 - Avion

DETHIERS Euchère.
Né le 12 juillet 1924 à Billy-Montigny (62), il est manoeuvre au dépôt de Lens. En août 1944, il part du bassin minier avec un goupe de Francs Tireurs Partisans Français rejoindre le maquis des Ardennes et tombe dans une embuscade au lieu-dit "le bois de Bourlon" dans la région de Marquion (62).Arrêté par la Gestapo, il est fusillé le 14 juin 1944 à la citadelle d'Arras. (Le Chemin de la Résistance, Avion). Autre source Chemin de la Résistance

62 - Avion

DEVIGNE Georges

DEVIGNE Georges (17/11/1916 Autreppes - 07/05/1945 Ansprung, Allemagne)
Plaque commémorative en gare de Soissons (02). Monument aux mort de la commune de Belleu (02)
Résistant déporté au convoi du 17/08/1944 au départ de Compiègne-Rethondes (60) à destination de Buchenwald (Allemagne), affecté en commando de travail forcé à l'usine souterraine du chantier Stassfurt "Reh" (Chevreuil) appelé aussi Neu - Stassfurt (Mort en cours de rapatriement après sa libération).

DEVILLERS Paul

62 - Avion

DEYRES Martial.

07 - Le Teil

DIETZ David (29/01/1826 à Barr - 31/10/1896)
Ingénieur de l'École des Arts-et-Métier de Châlons, promotion 1842, il était Ingénieur des chemins de fer de l'Est, Chef d'atelier à Montigny auteur de sorties pour aller ravir des vivres à l'armée allemande, créateur et administrateur de l'Ambulance sous wagons (place Royale de Metz) en 1870 ayant reçu 3 861 blessés et représentant 81 844 journées de maladie. Chevalier de la Légion d'honneur, croix remise le 28/05/1872 par Clément SAUVAGE (Directeur des Chemins de fer de l'Est). Il a déposé de nombreux brevets en relation avec les trains hopitaux et le matériel roulant de chemin de fer. Négociateur pour la Compagnie des chemins de fer de l'Est des conditions consécutives à la guerre de 1870. Membre de la Réunion des Chef de services des Chemins de fer, admis 77ème membre le 27/02/1872.
57 - Mets
DINDE André
DINDE André (18/08/1921 à Hesdin, Décapité à la hache le 13/09/1944 à Brandenburg (Allemagne) pour favorisation de l'ennemi.
Victime civile sur le MaM de Hesdin (Pas-de-Calais)
Une rue André-Dinde à 62 - Hesdin

DODIN Georges

52 - Chaumont

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article22780


DOMERCQ Charles (1897 - 1944)
Sous-Chef de la gare St Jean, chef de trois réseaux de
résistants. Arrêté et torturé à mort par la Guestapo au Bouscat.
Il est nommé sur le monument aux morts en gare de Bordeaux-Saint-Jean.

33 - Bordeaux
33 - Bègles

DRUART Arthur. Sous chef de dépôt.. Victime civile du 27 mai 1940

02 - Tergnier

DUCHEMIN Pierre
DUCHEMIN Pierre Jacques Justin
Né le 26/09/1922 à Roye-sur-Matz (60), Décapité à la hache le 13 septembre 1944 à Brandenburg (Allemagne) pour favorisation de l'ennemi. Mort pour la France (Archives municipales de Roye-sur-Matz) Auxiliaire homme d'équipe. Sur la plaque de Paris-La Chapelle, intérieur du patio du Bâtiment principal.
DUGALIEX Simon

DUGALIEX Simon
Le 24 août 1944, les Nazis se livrèrent à une chasse à l'homme dans la petite cité charentaise. À la fin de ces heures de terreur, huit morts, dont quatre civils, ont été dénombrés. Ce bilan aurait pu être beaucoup plus lourd sans l'intervention du chef de gare : Simon Dugaleix. Avec sang-froid et courage, il arrive à faire partir le convoi allemand bloqué à la gare de Mouthiers, à cause d'un embouteillage de trains. La place de la gare de Mouthiers a été rebaptisée à son nom.
87 - Mouthiers sur Boëme. Plus d'infos

DUGRES Henri

91 - Paray-Vieille-Poste

DUMAS Alexandre (27 septembre 1898 Pont de Beauvoisin - 25 avril 1945 Sandbostel, Allemagne)
A son retour des tranchées de la 1ère guerre mondiale, il entre au PLM le 1er août 1920. Il est chef de gare de St Michel de Maurienne pendant l'Occupation, et devient membre du réseau Marco Polo. Il est identifié par Sipo-SD et arrêté chez lui le 12 mai 1944. Après plusieurs prisons il est déporté à Neuengamme le 15 juillet, et enegistré sous le matricule 36840. Il survit au travail forcé et à la "marche de la mort" jusqu'au camp de Sandbostel, où il meurt le 25 avril 1945, trois jours avant l'arrivée des alliers.
Mention "Mort pour la France" obtenue en février 1947, titre de Déporté résistant en décembre 1950. Son nom est porté sur la plaque commémorative de la gare de St Michel de Maurienne et dans le hall de l'ancienne direction régionale à Chambéry.

38 - Pont de Beauvoisin

DUMON Pierre Sylvain

DUMON Pierre Sylvain (1797-1870)
Né le 14/02/1797 à Agen, et décédé le 24/02/1870 à Paris, cet homme politique a été Député du Lot-et-Garonne en 1830-1842, puis Conseiller général du Lot-et-Garonne en 1931, et Conseiller d’État en 1832, et enfin Ministre des Travaux publics en 1843. Comme ministre, il s'opposa vigoureusement à l'exploitation des chemins de fer par l'État et favorisa ainsi le monopole des grandes compagnies, ce qui lui valut de violentes attaques de l'opposition. Il sera ensuite Ministre des Finances en 1847, puis Président du réseau sud du PLM de 1857 à 1870, l’équivalent d’Auguste DASSIER pour le nord du réseau PLM.

13 - Miramas

DUPARCHY Alexis

39 - Lons le Saunier


DUPONT Léon.
Né le 19 mars 1902 à Wingles (62), il est chef de train. Il demeure au 26 rue de Chiconet à Sallaumines.
Il entre dans la Résistance au sein de l'Organisation Spéciale au début de 1941. Il est nommé chef de tain Longueau, c'est-à-dire sur la ligne de démarcation entre la zone interdite, notre région, et le reste de la France. Il peut ainsi servir d'intermédiaire afin de faire passer hommes, journaux et tracts d'un secteur à l'autre.
En juin 1942, avec son groupe de Francs Tireurs Partisans Français (F.T.P.F.) il participe au sectionnement de câbles électriques. Convoqué par la police d'Avion le 23 novembre 2943, livré à la Gestapo, enfermé à Arras, à Cuincy et à Huy en Belgique, il décède le 9 mars à Dora, camp de concentration en Allemagne.
(Chemin de la Résistance, Avion).

62 - Avion
62 - Sallaumines

DURAND Georges (Lieutenant) F.T.P.F.I. 1940-1945
Mort pour la France.

84 - Avignon

DUTACQ Maurice

14 - Caen

DUVAL Charles

37 - St Pierre des Corps

haut de page

Accueil
Personnages