Autres cheminots - K

Sur cette page vous trouverez des infos sur d'autres cheminots, dont un très grand nombre sont morts pour la France, et dont les noms apparaissent notamment sur les monuments aux morts présents dans les gares et établissements de l'entreprise ferroviaire.
Certaines communes leur rendent hommage en baptisant des rues.

Faute d'avoir beaucoup d'infos sur la plupart d'entre eux, ils sont regroupés ici, par ordre alphabétique.

Accès direct à l'initiale du nom : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Un grand merci à Henri DROPSY, qui fournit la majeure partie des infos.
Cercle Généalogique des Cheminots
9 rue du Château-Landon , 75010 PARIS
genealogie.cheminots@laposte.net
http://genealogie.cheminots.free.fr/cheminot/

Autres sources, non exhaustif:
http://www.requis-deportes-sto.com/pages/honneur.htm
http://memorial-genweb.org
http://perso.wanadoo.fr/memoiresdepierre
http://www.lacoupole-france.com/fr/eo_profs/deportes/listeshtml/index2.htm
http://mortsdanslescamps.com
http://www.gennpdc.net/lesforums/lofiversion/index.php/t11596.html
http://www.medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/maurin_albertine.html
http://sfloudun.free.fr/index.htm

Accueil
Personnages

 

K

KIMPE Paul

59 -Hellemmes

KOECHLIN André
En mémoire au fondateur de la AKC (André Koechlin et Compagnie) qui en s’unissant avec Graffenstaden en 1872 donna naissance à la SACM (Société Alsacienne de Construction mécanique) puis à sa succursale Française (Mulhouse étant dorénavant Allemand) à Belfort (SACM Belfort).
AKC fabriqua sa première locomotive en 1839 La SACM Belfort débuta sa production de locomotives dès 1879. André Koechlin, ne connu pas le site de Belfort car il est décédé peu avant son édification (1789-1875)
90 - Belfort

KOECHLIN Nicolas
En 1836 Nicolas Koechlin entreprit l'oeuvre qui devait être le couronnement de sa vie : la création des premières voies ferrées d'Alsace.
Ce fut d'abord le petit tronçon de Mulhouse à Thann, environ 20 km, qui fut inauguré en 1839, et qui constituait en quelque sorte un banc d'essai pour la voie ferrée plus importante qui devait relier Strasbourg à Bâle, en passant par Mulhouse, environ 140 km. Cette dernière voie fut achevée en 1841 et s'inscrivait dans le plan, réalisé par la suite, des chemins de fer de l'est de la France en jonction avec les futurs réseaux d'Allemagne.
http://www.koechlin.net/ancetres/nicolas.htm

68 - Munster

 

Accueil
Personnages