Autres cheminots - L

Sur cette page vous trouverez des infos sur d'autres cheminots, dont un très grand nombre sont morts pour la France, et dont les noms apparaissent notamment sur les monuments aux morts présents dans les gares et établissements de l'entreprise ferroviaire.
Certaines communes leur rendent hommage en baptisant des rues.

Faute d'avoir beaucoup d'infos sur la plupart d'entre eux, ils sont regroupés ici, par ordre alphabétique.

Accès direct à l'initiale du nom : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Un grand merci à Henri DROPSY, qui fournit la majeure partie des infos.
Cercle Généalogique des Cheminots
9 rue du Château-Landon , 75010 PARIS
genealogie.cheminots@laposte.net
http://genealogie.cheminots.free.fr/cheminot/

Autres sources, non exhaustif:
http://www.requis-deportes-sto.com/pages/honneur.htm
http://memorial-genweb.org
http://perso.wanadoo.fr/memoiresdepierre
http://www.lacoupole-france.com/fr/eo_profs/deportes/listeshtml/index2.htm
http://mortsdanslescamps.com
http://www.gennpdc.net/lesforums/lofiversion/index.php/t11596.html
http://www.medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/maurin_albertine.html
http://sfloudun.free.fr/index.htm

Accueil
Personnages

 

L
Roger LABOULY
LABOULY Roger
Décapité à la hache le 13 septembre 1944 à Brandenburg (Allemagne) pour favorisation de l'ennemi. Auxiliaire homme d'équipe.
Sur la plaque de Paris-La Chapelle, intérieur du patio du Bâtiment principal.

LACHIVER Charles
Né le 20 juillet 1907 à Paris (XIIIe arr.), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; manœuvre ; communiste ; résistant d’Indre-et-Loire. (source)

37 - St Pierre des Corps

LACROIX Marius
Né le 8 janvier 1896 à Puilboreau (Charente-Inférieure, Maritime), mort le 7 avril 1941 à La Rochelle (Charente-Inférieure, Maritime) ; cheminot à La Rochelle (Charente-Maritime) ; syndicaliste CGTU ; militant communiste. (source)

17 - La Rochelle



LACROTTE Louis
Il sera fusillé sur ordre d'un lieutenant SS, avec 9 autres personnes, en représailles d’une attaque de jeunes résistants français contre un convoi allemand. La sentence nazie fut de fusiller 10 otages pour 5 soldats tués, otages exécutés à l’emplacement même de l’attentat. Les autres fusillés sont : Arsène CHAUVIÈRE, Louis LACROTTE, Louis REINAUD, Joseph VERNET (tous résistants cheminots arrêtés au Teil), Fernand COULOMB (de Pont-Saint-Esprit), Salomon LÉVY (de Montélimar), Maurice MEYER (de Montélimar), Georges TRIOLLET (d'Annemasse), Albertine MAURIN (seule femme, arrêtée le 12 avril à Bourg-Saint-Andéol)
Source
07 - Le Teil

LAFAILLE

17 - La Rochelle

LAMOUREUX Pierre
Mon arrière-grand-père Lucien Etienne LAMOUREUX, décédé le 06/03/1945 à Mauthausen, porte la mention "Mort pour la France", courrier reçu le 18.12.1947 par le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. La Commission Nationale d'Homologation des grades à titre F.F.I. lui a donné le grade de Sous-Lieutenant le 16/09/1947, à titre posthume. (la nomination est paru au J.O. du 12/05/19489). J'ai un certificat d'appartenance aux Forces Françaises de l'Intérieur, où il a servit sous les ordres du Commandant Thibaudeau du 01/08/43 au 09/02/44 à l' A.S. de la Charente Maritime puis O.C.M. Il a reçu la Légion d' honneur à titre Posthume le 23/05/1950, publié au Journal Officiel le 12/05/50. Il a obtenu une citation et celle-ci comporte l' attribution de la croix de guerre avec étoile de vermeil, le 24/10/1947. J'ai une attestation d'appartenance au F.F.C. au réseau Résistance Fer en qualité d'agent P1 du 01/10/43 au 08/02/44 et comme agent P2 du 09/02/44 au 06/03/45 en qualité de Chargé de mission de 3° classe. Il avait organisé un groupe de Résistance à Fouras, qu' il fit affilier en 1943 à l' organisation régionale A.S.L. (Armée Secrète de la Libération). La plaque commemorative se situe à Fouras, sur la maison des Associations, qui était avant la Gare, qui n' existe plus. (Texte de sa petite fille)


LANOY René
62 - Billy-Montigny


Cliquer pour agrandir la plaque

LAUPETRE Jean
1897-1989
Dirigeant de la CGT des Cheminots. Résistant.
Conseiller de Paris de 1949 à 1965

75 - Paris 12e.

LAVENANT Henri
Ajusteur au service du Matériel SNCFà Saint-Nazaire, célibataire, domicilié Maisonnette de Careil à Brénavet-en-Guérande par La Baule. Prisonnier de guerre au Stalag VIII-C à Zagan puis au Stalag I-B. Transformé en travailleur le 01/07/1943 à Franzaltz(?)-am-Oder, Kransewerk Lager 7 Berliner Strasse, Neusalz-an-der-Oder (Nieder-Schlesien) (Nova Sol actuellement en Pologne). Travailleur libre au 07/01/1944. Travaillait à Breslau (Actuellement Wroclaw en Pologne) après décembre 1943 sous le nom de Robert SANTARELLI (rien à voir avec Robert SANTARELLI, né le 12/05/1921 à Lyon). Sans nouvelles au 21/11/1946. Interné depuis l'intérieur du Reich comme prisonnier, jugé à Breslau et condamné aux travaux forcés au camp de Gross-Rosen [Rogosnica / Pologne ] et transféré au complexe de Dora en kommando de travail sur le chantier de Harzungen (usine souterraine dans la colline du Himmelberg). Titulaire des mentions "Mort pour la France" et "Mort en déportation". Corps restitué.
Source
44 - Saint Nazaire

LAVENANT Jean, Mathurin, Félix
Alias MAHO ou MALIO. Membre du réseau Turma-Vengeance et Créateur des Corps Francs Vengeance-SNCF.
Chef visiteur au service du Matériel de la SNCF à l'Entretien de Nevers. Marié, 2 enfants, domiclié au 25 rue de la Rotonde à Nevers. Il devait reprendre son service le 21/09/1943 étant en maladie, ne s'est pas présenté à cette date, et une enquête a été affectuée par la SNCF. Sa maison aurait été cernée par les autorités allemandes le 13/09/1943. M. LAVENANT n'a pas reparu depuis à son domicile. Il aurait été arrêté par les autorités allemandes et incarcéré à Fresnes le 02/05/1944, puis déporté le 17/08/1944 en Allemagne. Déporté hors convoi, il aurait transité par Buchenwald. Titulaire des mentions "Mort en déportation" et "Mort pour la France" le 08/12/1949.
Source
56 - St Nicolas des Eaux

LEBON André
Président du Conseil d'Administration du PLM 1921-1938

39 - Dole

LE BONHOMME Paul

72 - Le Mans

LE BORGNE Joseph

29 - Brest

LE BRUN Jules (1919-1944)
35 - Rennes

LE CAM François

95 - Presles

LECCIA

LECCIA

Boulevard à Marseille - 13

LECLERE Louis

60 -Chambly (cité cheminote de Moulin-Neuf)

LECOMTE James et Gabriel

51 - Epernay

LE FRAPPER Pierre
Brigadier SNCF à Paris-Saint-Lazare (31/08/1919 Camors - 27/08/1944 Houilles) - F.F.I. puis Mort pour la France des suites de ses blessures.
78 - Houilles

LELANDAIS Fernand
Mort en déportation,
Porté sur la plaque commémorative du pignon Paris de la gare de Laroche-Migennes,
Porté sur la plaque commémorative du 1er arrondissement EX située sur le palier du 1er étage de l'escalier A en gare de Paris-Lyon.

89 - Migennes

LELIEVRE Anatole

14 - Caen

Fernand Alexis LEMERCIER
LEMERCIER Fernand Alexis
Né le 29/08/1921 à Huby-Saint-Leu (62), Décapité à la hache le 13 septembre 1944 à Brandenburg (Allemagne) pour favorisation de l'ennemi. Mort en déportation : avis du Ministre des anciens combattants J.O n° 189 du 17/08/1994 page 12034
Une école Fernand-Lemercier et une rue Fernand-Lemercier - 62140 Huby-Saint-Leu.

LEMIUS Joseph

60 - Chambly (cité cheminote de Moulin-Neuf)

LE NY Jean (1891-1944)
35 - Rennes

LEOURIER Raymond

60 - Méru

LE PODER Georges

56 - Auray


LETIENNE Jean

62 - Méricourt
62 - Lens

LHUILLERY Armand.
A Châteaudun, face à la gare SNCF, la place porte le nom d’Armand LHUILLERY, le capitaine FTPF « Rolland », adjoint de Maurice ROQUET, massacré à Cormainville le 17 août 1944.
Source

28 - Chateaudun

LUCIEN Marc

56 - Auray

 

Accueil
Personnages