RER D


Ligne de Creil à Malesherbes / Melun

Retour Accueil / Ile de France / Départements

La ligne D est née en 1987 avec un terminus provisoire à Chatelet pour les trains venant du nord, et c'est en 1995 par la réunion des deux lignes de banlieue qu'elle aura sa taille définitive :

- la partie Nord reprend les lignes de la Gare du Nord, jusqu'à Survilliers et Creil.

- la partie Sud récupère les lignes de la Gare de Lyon, à savoir Paris Lyon-Melun via Combs la Ville et de Paris-Corbeil-Malesherbes (soit par le "plateau", soit par la "vallée").

La partie de Corbeil à Melun dépend du réseau Sud-Est et non de la ligne D, car certains trains ne sont pas interconnectés.

Un tunnel a été foré entre Gare de Lyon et Chatelet les Halles. Elle emprunte les voies de la ligne B entre cette dernière et la Gare du Nord.


Historique de la partie nord (Paris-Creil)

Après une dizaine d’années de tergiversations (1833 – 1843), l’Etat se décide à construire la 1ère ligne de chemin de fer de Paris à Lille et l’inauguration a lieu le 14 juin 1856. La ligne passe alors par Pontoise et suit l’Oise pour rejoindre Creil, les machines étant à l’époque incapable de grimper la rampe de Survilliers, et les ingénieurs n’ayant pas voulu construire un tunnel de 3 kilomètres entre Marly la Ville et Survilliers.

Après la loi de juin de 1842 qui définit les termes du développement du chemin de fer, la ligne est concédée en 1843 à un groupe financé et mené par le baron Rothschild. Parallèlement, un autre groupe mené par le banquier Laffitte obtient la concession de Amiens à Boulogne en 1844. Néanmoins, en 1845, la concession d’une ligne de Creil à la frontière belge aura été concédée à un troisième groupe regroupant Rothschild et Laffitte.

Ce n’est qu’en 1846 que sera créée la Compagnie du Nord par la fusion de ces diverses compagnies, et qui durera jusque la nationalisation de 1938. Quelques années plus tard, vu la nécessité d’assurer un service banlieue au nord de Paris et du fait de l’accroissement de la puissance des locomotives, la Compagnie du Nord décide de réactiver l’étude d’une ligne directe vers Creil pour raccourcir le trajet.

Deux itinéraires, déjà imaginés 20 ans plus tôt, sont à nouveau en concurrence :
* un projet par Montsoult et Luzarches,
* celui finalement adopté par Survilliers et Chantilly (l’objectif étant par la suite de réaliser une branche plein nord de Survilliers à Pont Ste Maxence par Senlis).

La construction de 3 ouvrages d’art importants (viaducs de Commelles, de Chantilly et de Laversines) et un terrassement très important en feront la ligne la plus coûteuse du réseau nord.

La mise en service de la ligne se fera en 2 phases :
* le tronçon St Denis – Villiers Le Bel sera inauguré le 10 mai 1859 pour la partie banlieue (les trains de banlieue pour Creil continuent à circuler par Pontoise)
* la portion Villiers Le Bel – Creil sera ouverte le 01 juin pour les trains rapides.

Un gain de 17 kilomètres et d’une trentaine de minutes est alors ainsi réalisé. Plus tard, en 1905, 2 voies supplémentaires sans quai seront rajoutées pour les trains rapides de St Denis à La Chapelle en Serval. Ces voies seront prolongées jusqu’à Orry La Ville en 1962, la 3ème voie pour Chantilly n’ayant été réalisée qu’en 1984.

Le 09 décembre 1958 a lieu le début de l’exploitation électrique, la fin de la traction vapeur intervenant en 1970. La mise à 4 voies de Orry La Ville à Creil ne s’est jamais réalisée, la mise en service de la ligne à grande vitesse LGV Nord ayant enlevé toute sa pertinence du fait du report du trafic grande ligne sur cette LGV.

L’artère Paris Nord – Creil, initialement la ligne la plus importante des lignes du Nord (et même de France, Creil ayant été une période la gare avec le plus grand nombre de circulations), est désormais dévolu à la desserte des trains Corail vers Amiens et Maubeuge, et au trafic grande couronne St Just et Compiègne, à la banlieue RER D et au trafic Fret.

Merci à "Frameto".


De Creil à Paris et Melun via Combs la Ville
De Villeneuve St Georges à Corbeil et Malesherbes via la "Vallée"
Ligne du "Plateau", via Evry Courcouronnes

Creil à Paris et Melun via Combs la Ville
Creil

Vers Paris Nord - Creil par Epluches, Compiègne, Amiens, Beauvais

(commune de Nogent sur Oise)

Chantilly - Gouvieux
Vers Crépy en Valois
Orry la Ville - Coye
Avenue située à Coye
La Borne Blanche
Hameau d'Orry
Survilliers Fosses

Denis PAPIN

Marc SEGUIN

Georges STEPHENSON

Joseph CUGNOT

Pierre SEMARD

Louvres
 
Les Noues
   
Goussainville
   
Villiers le Bel - Gonesse - Arnouville
Pierre SEMARD
Garges - Sarcelles
Lucien AUBRY (à Sarcelles)
Pierrefite - Stains
Vers GC
Saint Denis


Vers Paris-Creil, Paris-Beauvais
Stade de France - Saint Denis
   
Gare du Nord
  Voir Paris, vers RER B
Chatelet les Halles
Voir Paris, vers RER B
Gare de Lyon

Voir Paris, vers RER A

Louis ARMAND

Maisons Alfort - Alfortville

Pierre SEMARD

Fernand SAGUET

Le Vert de Maisons

Rue sur la commune de Créteil.

Marc SEGUIN

Villeneuve Prairie
   

Villeneuve Triage

 
Villeneuve St Georges




Vers Juvisy, Corbeil., GC

Gustave NOBLEMAIRE

Jules MASSENET

Léon MAURIS

Gabriel CORDIER

Marc SEGUIN

Denis PAPIN

René GUEGAN
Emile BORNE
Henri ORSET

Montgeron - Crosne

Louis ARMAND

Pierre SEMARD

Yerres



Louis ARMAND

Paulin TALABOT

Pierre SEMARD

Lucien MANES

Louis DELACARTE

Brunoy
 
Boussy St Antoine
Sur la commune de Quincy

Combs la Ville

Quincy

Hottinguer
Lieusaint - Moissy

Denis PAPIN

Louis ARMAND

Pierre SEMARD

Philippe BUR

Savigny le Temple - Nandy
Denis PAPIN
Cesson
 
Le Mée
Renommée Avenue de la Gare en 2015
Melun

Vers Corbeil, Montereau, Réseau des SE, TSSM

Paul SEJOURNE

Haut de page
Villeneuve St Georges à Corbeil et Malesherbes via la "Vallée"
Vigneux sur Seine

Vers la GC

Pierre SEMARD

Denis PAPIN

Joseph CUGNOT

Louis ARMAND

Juvisy

Vers la GC, le RER C

Pierre SEMARD

BANETTE et PLANCHON

Viry Chatillon
Gabriel JAILLARD
Ris Orangis
Grand Bourg
Evry
Paul DECAUVILLE
Corbeil

Vers Melun, réseau du CGB

Paul DECAUVILLE

Moulin Galant
Mennecy
Ballancourt

Avenue de la Gare sur Itteville

Eugène PEREIRE

 

Fontenay le Vicomte
  Ancienne halte
La Ferté Alais


Rue de la Gare à la Ferté-Alais. Autres rues situées sur la commune de Baulne (lieu-dit Boigny)

Guigneville s/Essonne
Pas de gare
Boutigny
 
Maisse
  Vers le réseau du CGB
Buno Gironville
 
Boigneville
 
Malesherbes
Vers Bourron-Marlotte, Orléans, Montargis
haut de page
Section du "Plateau" via Evry Courcouronnes
Grigny Centre
Gustave EIFFEL
Orangis Bois de l'Epine
   
Evry - Courcouronnes

Place de la Gare, Terrasses de la Gare, Cours Marc Seguin

George STEPHENSON

Rue Gabriel JAILLARD à Bondoufle, commune limitrophe.

Le Bras de Fer
   
haut de page